Les terres de Mystras


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Nouvelle 1.

Aller en bas 
AuteurMessage
Fenrir
Animateur
Fenrir

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 29/01/2006

Nouvelle 1. Empty
MessageSujet: Nouvelle 1.   Nouvelle 1. Icon_minitimeSam 12 Mar - 16:24

CHAPITRE Premier : Les Gardiens



Noir.
La jeune femme crut entendre quelque chose. Elle se redressa et ouvrit les yeux.
Noir. Elle ne s'y ferait décidément jamais à ce bandeau. Après quelques secondes de tension, la femme se recoucha, après s'être emmitouflée dans sa couverture, vérifiant la proximité de son bâton et le tranchant de sa dague.

Un trille perça le silence matinal. Elle fut reprise par un pépiement sur l'arbre contre lequel la jeune Inandri était adossée. Elle écouta le concert des oiseaux en s'étirant puis, après une toilette sommaire et un repas plus que frugal, reprit la route.
Âgée d'environ 29 ans, la jeune Inandri avait un port altier, du fait de son ascendance aristocrate. Mais ses mèches violettes ainsi que ses yeux magenta faisaient d'elle une exclue. Elle était corrompue et c'est pour cela qu'elle fut bannie, déshéritée par ses parents et contrainte de fuir. Et cela durait depuis environ un an.
Une fuite vers l'inconnu. Sa peur du regard des autres, ancrée en elle de par son éducation, l'avait poussé à cacher sa chevelure noir sous une lourde capuche et à se bander les yeux.
Cette cécité forcée avait amené la jeune femme à développer ses autres sens, elle qui ne privilégiait que la vue du fait de son ancienne condition d'archère.

Mais c'était le passé. L'Inandri s'aida de son bâton pour retrouver la route et la suivit tranquillement, sentant le soleil réchauffer l'atmosphère.


Adossée à un arbre au bord de la route, la jeune Inandri était en train de se reposer lorsqu'elle sentit une intrusion dans son esprit. Mais c'était un pincement familier aussi l'aveugle ne prit pas la peine de s'en défendre. Une voix retentit alors. C'était une voix animale, criarde et hachée. Une suite d'image survint alors, montrant la jeune femme adossée à l'arbre, une grande ville avec une tour gigantesque en son centre, un groupe de cavaliers, sabre au clair sur le même chemin que suivait l'archère. Le nombre de détails de chaque image était impressionnant, elle put ainsi voir les expressions féroces des cavaliers et l'emblème qu'ils portaient sur leur cape.


«- Nanh ! Cavaliers ... Gardiens !!! Proche ...Cache-toi !
-Du calme Irk, ils n'ont aucune raison d'en avoir après moi. Je ne suis qu'une simple voyageuse. »

Tout en parlant à Irk, Nankurunaisa lui envoya des images et des pensées apaisantes et au bout de quelques secondes, la tension semblait avoir totalement disparu du faucon. Ce dernier gémit encore une fois, la suppliant de se cacher, mais la jeune demoiselle ne l'écouta pas et se leva. Elle continua à marcher tranquillement et demanda à Irk de venir près d'elle. Un battement d'aile ainsi qu'une légère pression sur son épaule gauche lui apprit l'atterrissage de son faucon. Il serra ses serres dans le morceau de cuir spécialement conçu pour et jeta des regards inquiets en arrière.
La jeune aveugle sentit d'abord les serres de son faucon se resserrer plus bien avant de sentir les vibrations des sabots claquant le sol labouré, la vue de Irk étant extrêmement perçante, y compris pour les faucons. Quelques minutes après, Nanh se rabattit sur le côté de la route pour laisser passer les cavaliers.
Mais ceux-ci, au lieu de passer leur chemin, s'arrêtèrent près de la jeune femme, et l'apostrophèrent. Ils encerclent l'aveugle et un cavalier s'approcha. Nanh caressa doucement le poitrail du faucon, ses yeux perçants fusillant l'homme à cheval. Ce dernier, de ce que perçut l'Inandri par le biais des images télépathiques circulant entre elle et son faucon, était un homme d'âge mûr en considération de ses cheveux gris, de son visage buriné par le temps. Ses yeux gris clair étaient emprunts d'une grande force morale et d'une expérience de la vie importante. Toutefois il semblait grandement agacé et il n'avait pas rengainé son sabre. Sa voix profonde et rocailleuse parvint alors aux oreilles de Nanh :


« - Holà manant, n'as-tu pas vu une louve blanche qui n'est pas effrayée à la vue des hommes ? Une énorme louve blanche qui porte le signe du démon ?
-Il me semble que cela soit difficile car je suis aveugle sir, désolé de ne pas pouvoir vous aider.
-Soit, dans ce cas nous vous laissons tranquille... Mais fais attention à cette louve, elle est extrêmement agressive !
-Je surveillerai mes arrières alors. Merci du conseil sire. »

Alors que le cavalier commença à s'éloigner, Nanh fit une petite courbette qui laissa malencontreusement apparaître une mèche violette. La jeune femme passa rapidement sa main gantée dans ses cheveux pour les remettre en place mais il était trop tard. Le cavalier s'arrêta et se retourna vers l'aveugle, il reprit la parole :

« -Tu sembles très polie pour une voyageuse. La façon dont tu marches avec un port altier et ses mèches violettes... Je crois que je te connais ... Kuea ... »

Nanh ne dit rien, mais la tension qui habitait son esprit était palpable pour Irk aussi ce dernier poussa un cri et tenta de s'envoler. Mais la main de la jeune femme le retint et elle essaya de le calmer en lui envoyant des sensations positives. Devant le silence de la voyageuse, le cavalier reprit la parole :

« -Ta mère sera fière de savoir que sa corrompue de fille brûlera lorsque le soleil sera au plus haut de cette journée. »

Se disant, le chef fit un signe de tête à ses hommes qui dégainèrent leurs armes et descendirent de leur chevaux. Nanh était encerclée. Elle se mit en position de défense, serrant son batôn de ses deux mains. Alors que les Gardiens avançaient, resserrant le demi-cercle, l'Inandri recula et sentit bientôt le talus derrière elle. Nanh baissa la tête un instant, et alors que le temps se ralentissait, signe annonciateur d'un combat imminent, elle caressa une dernière fois Irk et le jeta de toutes ses forces vers le ciel. Étonné, le faucon pris de l'altitude et fit des cercles au-dessus de sa maîtresse. Cette dernière semblait très mal au point, les soldats semblaient s'amuser à la faire souffrir avant de donner le coup final. Irk savait que si Nanh mourrait il mourrait aussi, le lien télépathique entre eux étant très fort. Le faucon poussa un cri strident. Nanh venait de s'agenouiller, essoufflée et ensanglantée. Le capitaine s'avança et leva le menton de l'aveugle avec la pointe de son sabre. Avec un sourire, le vieux Gardien leva son sabre.
C'est alors qu’Irk remarqua une ombre qui surgit de la forêt et s'avança sur le talus surplombant la scène. Le personnage était encapuchonné et portait une grande cape lavée par les intempéries.


« -Alors capitaine, on maltraite une jeune femme ?
-Comment ? » Le capitaine leva la tête et étudia le personnage qui venait d'apparaître. Le soleil haut ne lui permettait pas de voir le visage de l'homme caché sous la capuche. Ce que vit par contre très bien le Gardien c'est le poing de l'homme posé avec insistance sur la garde de l'épée qui pendait à sa ceinture. Cette femme est corrompu, cracha le capitaine, le meilleur moyen de se débarrasser de cette vermine c'est de la brûler !!
-Mais est-ce bien une façon de traiter une femme ? Ne serait-il pas plus simple de passer son chemin ? Qu'importe ce que notre bonne reine pense des corruptions ?
-Te crois-tu assez fort pour t'élever contre les Gardiens ? Demanda le capitaine en pointant l'insigne qui pendait au-dessus de son armure, représentant une épée longue croisée sur un bouclier.
-Je ne pense pas, il est vrai m'élever contre les Gardiens, mais je puis au moins vous apprendre la politesse. Cela fait partie des préceptes enseignés non ? Il est convenable de vouvoyer un inconnu qu'importe sa race et son ascendance ?
-Il faut aussi punir les insolents et ceux qui prennent de haut les garants de la sécurité du royaume ! »

Se disant, il fit un signe de tête vers ses hommes et ses derniers s'avancèrent vers l'inconnu.



_________________
Libéré de cette chaîne maudite...
... il erre dans les bois... sans but...
... à la recherche de lui-même...
Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle 1.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nepenthes robcantleyi, une nouvelle espèce des Philippines
» une nouvelle sorcière (ou pas !)
» ma nouvelle toile...où l'accrocher ?
» Dernière nouvelle de mes Huperzia
» voila une bonne nouvelle !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres de Mystras :: Terres extérieures :: Terres d'Artakemen-
Sauter vers: